LES ANIMAUX DES TERRES       AUSTRALES

LES MANCHOTS EMPEREURS

Flamme mécanique de Dumont D'Urville, utilisée durant un certain nombre d'années puis abandonnée avant sa restauration.

Le timbre représente un manchot Empereur.

Le Manchot empereur (Aptenodytes forsteri), oiseau endémique de l'Antarctique, est le plus grand et le plus lourd de tous les manchots. Le mâle et la femelle ont un plumage similaire et sont de même taille, atteignant jusqu'à 122 cm de hauteur pour un poids qui varie entre 20 et 40 kg. Le dos et la tête sont noirs et le ventre blanc, le haut de la poitrine jaune clair ; deux marques jaune vif au niveau des oreilles sont très visibles. Comme les autres manchots, il est incapable de voler. Ses ailes raides et aplaties et son corps profilé sont particulièrement adaptés à l'habitat marin.

Son alimentation se compose essentiellement de poissons, mais peut également comprendre des crustacés comme le krill ou des céphalopodes comme le calmar. Lorsqu'il chasse, il peut rester sous l'eau durant 18 minutes, plongeant à une profondeur de 535 m. L'espèce est bien adaptée pour la plongée, car elle possède une hémoglobine à la structure particulière capable de fonctionner avec de faibles taux de dioxygène. Le Manchot empereur possède aussi des os solides qui lui permettent de résister au barotraumatisme, ainsi qu'une capacité à réduire son métabolisme et à mettre en veille certaines fonctions non essentielles.

Le Manchot empereur est connu pour le cycle de vie bien réglé des adultes qui répètent chaque année le même rituel pour se reproduire et élever leurs petits. Il s'agit de la seule espèce de manchot qui se reproduit au cours de l'hiver antarctique. Il réalise alors un long périple de 50 à 120 km sur la glace pour former des colonies pouvant comprendre des milliers d'individus. Les femelles pondent un unique œuf, que le mâle couve tandis que la femelle retourne vers la mer afin de chercher de la nourriture. Par la suite, les parents partent chercher leur nourriture en mer à tour de rôle, l'un d'entre eux restant avec leur oisillon dans la colonie. L'espérance de vie du Manchot empereur est généralement de 20 ans dans la nature, bien que des observations laissent à penser que certains individus peuvent atteindre l'âge de 50 ans.


Un bébé empereur sur les pattes de son père, celui-ci lui apporte la chaleur nécessaire à sa survie et permet de le protéger des prédateurs.

La mère dès la ponte est repartie en mer afin de se nourrir après les longs moments passés sur le nid de galets.

Dès le retour de sa mère le père repartira se nourrir.

LES MANCHOTS EMPEREURS

Manchots empereurs, photo de : Robert Guillard, réalisée pour le club de Philatélie Polaire de France en 2005


 

 

 

Un courrier avec un très beau timbre sur les manchots empereurs, avec des vues en marge de ce timbre. Le Twin Oter est repris dans notre page sur la navigation aérienne. Cliquer ici..

L'IDENTIFICATION DES MANCHOTS ADELIE

portrait de manchot Adélie, photo de Serge Kahn

LA PASSERELLE DES MANCHOTS ADELIE

Passage des manchots Adélie à sens unique (entrant ou sortant) sur une passerelle de 100 x 50cm composée de trois plateaux non magnétiques (en fibre de verre).

Elle permet une identification par radio fréquence et une pesée électronique 24h sur 24h. L'augmentation du poids des manchots en mer constituant une indication des ressources marines.

NB: information recueillie sur le bloc feuillet.

Manchots Adélie, bondissants hors de l'eau dès leur retour de leur pêche pour leur nourriture

Lors du premier championnat de France de Philatélie polaire en date du 2 novembre 2012 une carte représentant un manchot Adélie reçut le timbre Passion 2012 à Belfort dans le territoire d u même nom. Le cachet réalisé à cette occasion se compose d'un manchot et son petit sur en fond la carte du continent antarctique. Très belle illustration de cette manifestation.

PRESENTATION DE QUELQUES CACHETS

 sur les courriers de la part des séjournants ayant hivernés en Terre- Adélie entre 2012 et 2014

Timbre de Louis Jacquinot, Ministre de l'Outremer devant une manchoterie en Terre Adélie.

 

Le cachet nous annonce le retour des manchots Adélie sur leur territoire adélien.

Et ceci le 15 octobre 2014 à l'époque ou la température devient plus clémente. Ils devront se lancer à la recherche de cailloux pour installer leur nid, peu douillet.

Le cachet de Steven Forest, gérant postal de la Mission 66 en Terre Adélie est superbe. Il se fai aider par les jeunes manchots pour transmettre le courrier au bateau "l'Astrolabe" qui assure la desserte de Dumont d'Urville, voila un façon très écologique de ne pas utiliser les services de l'hélicoptère.

Le timbre est à l'honneur de la dispartition de Paul Emile Victor en 1995 voici 20 ans.

Monsieur Marc Boukebza, lors du salon de Printemps de Paris, nous rappelle que la présence philatélique existe depuis 60 ans aux Terres australes et antarctiques françaises.

 

 

Le cachet d'Aurélie Guillou, biologiste marin en Terre Adélie, lors de la mission 66, représente le trou dans la glace pour sortir du gros pour la cuisine ou bien pour découvrir un nouveau spécimen non encore identifié.

Le timbre nous signale que deux nouvelles colonies de manchots empereurs ont été découvertes en  terre Adélie.

 

Nous sommes au 1er janvier 2014 la relève des Gérants postaux est à l'ordre du jour, ainsi que celle de leurs assistants les jeunes manchots. Nous passons de la 63° à la 64° mission en Terre Adélie.

Patrice Boilleau, GP et chef Télécom, remet le service à Xavier Mesnier, pour la 64° mission, chacun a choisi pour son cachet un manchot très éclairé.

Le timbre représente la Frégate "Floréal" en surveillance un peu plus au nord, vers les Îles.

 

Sur ce courrier le mécanicien d'engin; Benoit Valpreda a choisi un manchot technicien en mécanique, surtout pour son aide lors des fortes tempêtes, l'un des engins soignés par notre mécano & son apprenti est représenté sur le timbre avec un cachet du 1er janvier 2010

 

Si vous désirez des informations sur Benoit cliquer sur le bouton ci-dessous

 


 

 

Nous les manchots nous n'avons pas besoin de la météo, celle-ci est programmée dans notre horloge biologique.

Mais c'est joli de voir les ballons monter vers le ciel.

 

LETTRES PLUS ANCIENNES REPRESENTANT NOS MANCHOTS


 

 

Courrier du 18 mars 2006, nous annonçant qu'au début de l'automne antarctique, les manchots Empereur sont de retour à la Rookerie de Pointe Géologie, ils vont s'installer sur leur ancienne position et la chasse aux cailloux commencera afin de mettre les pattes sur une surface soit disant plus confortable. Ce sera l'attente de la ponte de l'unique oeuf.

Fin provisoire de l'étude sur les manchots, si vous désirez changer de sujet, cliquer sur les 3 barres ci dessus en haut à gauche & choisissez votre nouvelle destination.