LA GLACIOLOGIE EN TERRE ADELIE

PRINCIPAUX RAIDS :      IAGP - LGGE - D47 - PÔLE SUD

LES PREMIERS RAIDS GLACIOLOGIQUES DATENT DES ANNEES 1971/1972. L'APPROCHE DES LIEUX DE FORAGE S'EFFECTUERA PAR AVION , LE C130 HERCULE DE L'ARMEE US SERA CHOISI.

L'approche, des matériaux nécessaires, sera assurée par les moyens terrestres habituels

PROGRAMME I.A.G.P.

INTERNATIONAL ANTARCTIC GLACIOLOGIC PROJECT 1971/1972

Ce projet a impliqué des scientifiques Américains, Français, Soviétiques et Australiens. Il a commencé par un raid vers la base soviétique de Vostok. Le but de ce raid était l'étude géodésique et glaciologique du secteur compris entre les bases de Dumont d'Urville (France), Mc Murdo (USA) et Vostok (URSS). C'est Robert Guillard qui a dirigé l'expédition, assisté de Claude Lorius comme responsable scientifique.

Les plis de cette première liaison aérienne avec la Terre Adélie, furent expédiés de la rue Montévidéo le 18 octobre 1971, près du siège des EPF (expéditions polaires françaises). transit à Christchurch le 21 octobre, passage dans les dépendances de Ross le 23 octobre à Mac Murdo et cachet de Terre Adélie le 1er novembre 1971. Ce pli est signé par P.E. Victor avec la mention manuscrite "1ère liaison"

info sur liaison Mc Murdo - Terre Adélie. Ci-dessous les participants au Raid IAGP 1971/1972


Au premier trimestre 1972, un raid a eu lieu depuis le Cap Prud'Homme vers l'intérieur du continent pour confirmer la praticabilité de l'accès à l'intérieur du continent Antarctique vers ce qui est maintenant Concordia.

Ce raid a mis en oeuvre plusieurs véhicules de type Waesel. Ce raid a failli très mal se terminer. En effet, il s'est heurté à des vagues de glaces, qui ont mis à mal la résistance mécanique des chenilles. L'un après l'autre, les différents jeux de pièces de rechange ont été cassées, le froid transformant l'acier en porcelaine.

Ce raid n'a pu parcourir que 300 km, avant que la prudence exige qu'il fasse demi-tour.

Les participants au raid, très éprouvés, ont du être évacués en décembre 1972. L'hivernage 1973 a récupéré un seul d'entre-eux. Il s'agit de Michel Bernard, qui a mis un certain temps à récupérer.

 

I.A.G.P. 2 (1972/1973) projet  D.D.U. / VOSTOK

Marcel Renard: chef de Raid,  Claude Boutron : chef glaciologue.  Structure du raid: 5 véhicules Castor HB40 avec couchage pour 2 personnes, 1 caravane glaciologie, 1 caravane cuisine et 8 traineaux. Ci dessous la composition du personnel du raid 1972/1973.

Coordination des travaux

La position des dépôts (points de réception des largages d'essence par avion) a été déterminée pour correspondre aux points de stationnement de plusieurs jours nécessaires à certains travaux de glaciologie (carottages). Ces travaux peuvent donc être réalisés en attendant l'arrivée de l'avion de ravitaillement et ce vol peut être effectué indifféremment, en fonction des conditions météorologiques, pendant l'un des 4 jours de stationnement prévus à chaque dépôt.

La position des dépôts est également déterminée par le rayon d'action optimum des véhicules Hotchkiss HB 40, soit un espacement de 200 à 250 Km entre dépôts. Toutefois, la position des 2 points de stationnement prévus au Km 1200 et 1500 pourra être ramenée au Km 1150 et 1450 pour les raisons indiquées ci-dessus


Super oblitération mécanique, du 24 décembre 1976, de Dumont d'Urville . Raid I.A.G.P. décembre 1976 à février 1977, chef d'expédition : R Guillard

Raid I.A.G.P. décembre 1976 à février 1977, chef d'expédition : R Guillard. Dessin de P.E. Victor, dégustant une carotte de glace, lors d'un prélèvement lors d'un forage.

Liaison aérienne entre Mac Murdo et le Dôme C le 22 novembre 1977, sous l'égide de l' I.A.G.P. lors d'un forage au dôme C, le chef des expéditions: Mr Donnou

"Dôme C", Antarctique.

Un long tube en inox remonte du puits et bascule à l'horizontale, avant de cracher une belle barre de glace. Laurent Augustin, la caresse de la paume pour en chasser les derniers copeaux givrés. Puis la pièce translucide, de 10 cm de diamètre sur 2 m de long, est manipulée avec précaution ; ce genre de "carotte" vaut de l'or. Laurent Augustin, ingénieur au laboratoire de glaciologie et de géophysique de Grenoble (LGGE.) a mis au point avec son équipe, un engin le carottier, capable d'en extraire jusqu'à 3 km de profondeur.

PROSPECTION AU DÔME C, LE 20 Janvier 1979

French polar expedition to DÔME Charlie, sous l'égide du C.N.R.S. de Grenoble représenté par Mrs Claude RADO et François GILLET, ainsi que E.P.F. de Paris avec la présence de Mr Camille MARINIER, se sont rendus à Dôme Charlie par porteur LC 130 F du bipolar Squadron du VXE-6. Recherches en cours sur la finalité de ce déplacement.

En pièce jointe, courrier adressé à Mr Fressard à Sotteville les Rouen, cachet du 24 janvier 1979 de la base de l'US Navy.

Raid de 1980 avec HB40 Castor, ci-dessous

HB 40 Castor tractant des chariots-luges lors d'un raid le 23 décembre 1980

 

 

 

 

ci-desus photo de Mr Guillard, lors du raid glaciologique sur le continent antarctique, ce verso correspond avec la photo couleur ci-dessus

I.A.G.P. "iNTERNATIONAL ANTARCTIC GLACIOLOGICAL PROJECT", forages en terre-Adélie de décembre 1980 à février 1981, fin de la période estivale encore favorable aux déplacements dans ces grandes étendues glaciales.

Lettre signée De P. Guillard (chef du Raid) + 2 autres signatures à identifier.

Sous la glace , à quoi ressemble le continent antarctique ? :  Réponse

« Enfin je crois que l’on doit regarder les pôles comme les baromètres de la terre, et que les observations faites dans les voisinages de ces régions si intéressantes et cependant si peu connues nous apprendront plus de choses en physique et en météorologie que toutes les indications incertaines de nos baromètres parisiens. »

Citation tirée du livre "Révolutions de la mer, déluges périodiques" du pionnier Joseph Adhémar (1842, première théorie astronomique des paléoclimats).

RAID FRANCO AMERICAIN DU 3 NOVEMBRE 1986

Raid Franco-Américain au départ de Mac Murdo à D10, puis D59 pour une récupération du C130 Hercules  JD 8321, accidenté et recouvert de neige depuis plusieurs années

Programme I.A.G.P. en parallèle avec étude I.A.G.O. (Interaction, Atmosphère, Glace, Océan) & KATABATIC - WIND - STUDY en date du 1er janvier 1986

Expéditions Polaires françaises, Programme de Glaciologie, Forages profonds à D47. Débarquement & transports du chantier pour la période 1986/1987. Courrier affranchi le 6 janvier 1987.

Pour connaître l'équipe en place et le rôle de Mr Jérome Chappelaz , veuillez cliquer sur: D47


La spécificité de l’équipe ICE3 au sein du LGGE est d’aborder ces questions à partir des observations issues des carottes de glace forées dans les calottes polaires et les glaciers de haute altitude.

Les analyses conduites par l’équipe sur les carottes de glace sont couplées à des études atmosphériques permettant de mieux comprendre les modes de transport et les spécificités physico-chimiques de l’atmosphère locale.

Elles sont aussi associées à des études du transfert atmosphère-glace aussi bien pour les aspects physiques que chimiques, pour comprendre les conditions d’enregistrement des variables d’intérêt dans la glace.

Les questionnements scientifiques abordés par l’équipe couvrent une large gamme d’échelles de temps du passé et du présent, de la minute jusqu’aux cycles glaciaire-interglaciaires.

Programme L.G.G.E. 1988/1989, forages profonds à D47, en terre Adélie. Ceci lors de la 39° mission à Dumont d'Urville

Le personnel est ramené à Dumont d'Urville de la base D47 , par le détachement d'hélipcoptères ADELICOP XXIV, le 23 janvier 1987.

RAID       2011/2012

Première rencontre terrestre franco-russe. Point Barnola

Extrait de la conférence de presse INSU.CNRS. Pour la consulter cliquez  ICI


Le Raid est parti de la côte (station française Dumont d'Urville)le 8 décembre 2011, puis de la station Concordia le 20 décembre 2011, avant de rentrer à Concordia le 25 janvier 2012.

La durée totale est de 35 jours qui se répartissent en 16 jours de route et 19 jours de travail scientifique lors de 6 stations de 1 à 3 jours, auxquelles il faut rajouter 8 jours au point Barnola. A ce point Barnola un forage de 120 m de profondeur est effectué dans le cadre du programme "Explore".

La plupart des mesures, prises d'échantillons, carrotages, instalation du matériel se fait en station.

L'Equipe a été acheminé par voie maritime via DUMONT d'URVILLE et par avion via la base italienne de MARIO ZUCCHELLI; cette Equipe est composée de chercheurs et de techniciensqui ont tous une grande expérience. Le retour se fera par Dumont d'Urville le 5 février 2012, voir courrier ci-dessus.

Reproduction du cachet Franco-Russe utilisé au retour du Raid sur la base de DDU. Le projet IPEV "TASTE IDEA" était coordonné par Michel Fily.

RAID AURORA BASIC NORTH

2013  /  2014


RAID AURORA BASIC NORTH, 25 novembre 2013

                          Campagne de forage du lundi 25 novembre 2013 au jeudi 6 février 2014.

Le site est situé à mi-chemin entre la base côtière Casey et la base Concordia. Organisé par les glaciologues australiens en association avec leurs confrères français. des prélèvements d'air seront également effectués pour l'étude récente de l'atmosphère.

Le raid ABN - AURORA Bassin North, conduit par Anthony VENDE au retour des forages glaciologiques L.G.G.E. de 2013 rencontre, le 27 décembre 2013 à 12h15, le convoi logistique dirigé par Nicolas SEGUI qui se dirige vers Concordia et ceci à 35 km au nord de D85, par un temps superbe. Echanges  d'informations sur les difficultés rencontrées, lors de chacun des trajets.

Un site de Jérome Chappelaz (LGGE. fr), nous permet de connaître les équipes sur le terrain en 2013/2014, les activités du groupe et le rôle personnel de Mr Chappelaz. Si vous voulez joindre ce site avec le descriptif des différents raids de Glaciologie, cliquez sur Chappelaz. Bonne visite.


informations récentes sur Concordia à voir sur : http://www.insu.cnrs.fr/node/7777

Fin provisoire de la GLACIOLOGIE

POUR REJOINDRE UN AUTRE PROGRAMME OU D'AUTRES PAGES, CLIQUER SUR LES 3 TIRETS EN HAUT à GAUCHE ET CHOISIR VOTRE DESTINATION AU PAYS DES GLACES